Emballage

L’emballage est la charge de l’expéditeur. L’expéditeur est responsable en cas de dommage dû à un mauvais conditionnement. Des sanctions pénales sont prévues pour les marchandises dangereuses. De plus, si le mauvais emballage cause un dommage corporel (par exemple, fuite d’un produit toxique), l’expéditeur peut être poursuivi pour blessures involontaires voire mise en danger.

TRANSPRO-OVERSEAS vous apporte toutes ces connaissances dans le domaine de l’emballage et des caisseries.

Conditionnement

Le bon conditionnement est indispensable, vous devez le réaliser selon les usages du commerce et effectuer un emballage permettant à la marchandise de supporter le transport réalisé dans des conditions optimales.

Il doit être conçu de façon à pouvoir supporter un transport direct.

Types d’emballage

Ainsi, en matière maritime, l’emballage normal est la caisse en bois. De même, un colis cerclé sur palette peut avoir un suremballage faible. En revanche, si le paquet est destiné à la messagerie, un emballage carton, estampillé et résistant à l’empilage, est conseillé.

Sécurité

Par mesure de précaution, il faut éviter les colis trop petits qui favorisent le vol, tenir compte de la manutention surtout humaine (facilité de préhension, de gerbage, poids, etc.) et rechercher la meilleure compatibilité avec les unités de charges. En outre, certains soins particuliers apportés à la marchandise sont considérés comme des opérations d’emballage: par exemple, passer un produit antirouille sur des tôles sujettes à oxydation.

À noter que les mentions des étiquettes doivent correspondre à celles du document de transport Transpro-Overseas.

En cas de divergence, l’équipe Transpro-Overseas vous demandera des explications. Si nous ne les obtenons pas, nous nous fierons aux indications du récépissé et non aux étiquettes.

Etiquetage

Il n’y a pas vraiment d’obligations en matière d’étiquetage pour les lots complets par contre c’est absolument nécessaire pour les envois de détail appelés à subir des transbordements et passages à quai.

Les étiquettes « haut », « bas », « fragile » ne sont pas obligatoires mais constituent une bonne précaution.